Bienvenue

Ce blog a été crée pour vous faire partager mes passions et mes coups de coeur. J'espère que vous prendrez plaisir à vous y promener et merci à toutes celles (et ceux) qui y participent par leurs ouvrages.

Recherche

bonne balade!

Pour vos achats

 

http://i45.servimg.com/u/f45/11/25/98/12/43631810.jpg

 

 

11 avril 2016 1 11 /04 /avril /2016 23:00
La Madone des enterrements
Dans la vie, Fleur croque du veuf. Richissime, de préférence. Le repérage n'a rien de sorcier : les pages nécrologique du Times y suffisent. Ensuite : voilette, larme à l'oeil, sourire charmeur aux funérailles... Et l'affaire est dans le sac. Quelques milliers de livres sterling plus tard (jusqu'à épuisement de la carte de crédit, en fait), Fleur passe au suivant...
Or, cette fois, le suivant n'a rien du pigeon ordinaire. Certes, Richard Favour est plein aux as. Certes, la mort de sa femme le met à la merci du premier arnaqueur venu. Mais Fleur n'est pas la première sur le coup. Dans la famille Favour, les convoitises sont un sport national : de quoi bousculer les plans de la vamp des funérariums...

Une satire légère et bien agréable.

Repost 0
Published by Noëlle - dans Lectures
commenter cet article
4 avril 2016 1 04 /04 /avril /2016 23:05
Ceux qui vont mourir te saluent.
A priori, tous les dessins de Michel-Ange ont été répertoriés. Et lorsque l'un d'eux fait une apparition discrète sur le marché, il y a tout lieu de supposer qu'il a été volé. Le plus incroyable, c'est que celui qui est proposé à Henri Valhubert, célèbre expert parisien, provient probablement du Vatican ! Qui se risquerait à subtiliser les trésors des, archives papales ? L'affaire se complique lorsque Valhubert est assassiné, un soir de fête, devant le palais Farnèse. Instantanément, les soupçons se portent sur le fils de la victime. Ce dernier fait partie d'un curieux triumvirat d'étudiants, aux surnoms d'empereurs : Claude, Néron et Tibère. En résidence à Rome depuis plusieurs années, tous trois entretiennent des liens singuliers avec la veuve de Valhubert. Une femme au charme envoûtant...

J'ai eu un peu de mal à rentrer dans ce roman au départ mais au bout de quelques pages je ne pouvais plus le lâcher.

Repost 0
Published by Noëlle - dans Lectures
commenter cet article
28 mars 2016 1 28 /03 /mars /2016 23:05
Les derniers jours de nos pères

Londres, 1940. Soucieux de pallier l'anéantissement de l'armée britannique à Dunkerque, Winston Churchill a une idée qui va changer le cours de la guerre: créer une branche particulière des services secrets, le Special Operations Executive (SOE).

Elle lui sera directement rattachée et chargée de mener des actions de sabotage et de renseignement àl'intérieur des lignes ennemies. Tous les membres seront issus des populations locales pour être insoupçonnables.

 

Ce fait historique est l'origine du roman où l'auteur nous raconte le destin de ces anonymes.

Totalement différent des autres romans de Joël Dicker que j'avais pu lire avant, je suis restée scotchée à cette histoire.

 

Repost 0
Published by Noëlle - dans Lectures
commenter cet article
22 mars 2016 2 22 /03 /mars /2016 00:00
L'homme aux cercles bleus

“Victor, mauvais sort, que fais-tu dehors ?” Depuis quatre mois, cette phrase accompagne les cercles bleus qui surgissent la nuit, tracés à la craie sur les trottoirs de Paris. Au centre de ces cercles, prisonniers, un débris, un déchet,un objet perdu: trombone, bougie, pince à épiler, patte de pigeon…
Le phénomène fait les délices des journalistes et de quelques psychiatres qui théorisent : un maniaque, un joueur. Le commissaire Adamsberg, lui, ne rit pas. Ces cercles et leur contenu hétéroclite sont de mauvais augure. Il le sait, il le sent : bientôt, de l’anodin saugrenu on passera au tragique. Il n’a pas tort. Un matin, c’est le cadavre d’une femme que l’on trouve au milieu d’un de ces cercles bleus.

Premier roman où apparaît le commissaire Adamsberg. Un moment de lecture bien agréable.

Repost 0
Published by Noëlle - dans Lectures
commenter cet article
15 mars 2016 2 15 /03 /mars /2016 00:00
Partition amoureuse

Quatre hommes, quatre notes.
Toi un do, première note de la gamme comme alpha est la première lettre de l’alphabet.
Manuel est un sol aux accents inquiétants, la dominante de la gamme de do.
Pierre est un long ré tourmenté.
Hadrien ne serait-il pas mon la, note de référence, celle dont un chef a besoin pour diriger un orchestre, celle qu’il me faut désormais pour apprendre à diriger ma vie ? »
T. R.

Margaux, célèbre chef d'orchestre, décide, à l’approche de ses 40 ans, d'inviter à dîner les hommes qui ont le plus compté pour elle. C’est l’occasion d’un bilan, le moment d’assumer les échecs du passé afin de mieux savourer ses bonheurs présents. Avec lucidité, Margaux dresse l’inventaire de sa vie amoureuse, comme elle le ferait sur une partition, chacun de ses amants apportant sa cadence.

Fan de cet écrivain je n'ai pas été déçue par cette lecture.

Repost 0
Published by Noëlle - dans Lectures
commenter cet article
8 mars 2016 2 08 /03 /mars /2016 00:00
Elle et lui

Paru en poche récemment j'ai retrouvé avec plaisir l'écriture de Marc Lévy et des personnages de ses premiers romans.

Repost 0
Published by Noëlle - dans Lectures
commenter cet article
1 mars 2016 2 01 /03 /mars /2016 00:00
Le livre des Baltimore

Jusqu au jour du Drame, il y avait deux familles Goldman. Les Goldman-de-Baltimore et les Goldman-de-Montclair.
Les Goldman-de-Montclair, dont est issu Marcus Goldman, l auteur de La Vérité sur l Affaire Harry Quebert, sont une famille de la classe moyenne, habitant une petite maison à Montclair, dans le New Jersey.
Les Goldman-de-Baltimore sont une famille prospère à qui tout sourit, vivant dans une luxueuse maison d une banlieue riche de Baltimore, à qui Marcus vouait une admiration sans borne.
Huit ans après le Drame, c est l histoire de sa famille que Marcus Goldman décide cette fois de raconter, lorsqu en février 2012, il quitte l hiver new-yorkais pour la chaleur tropicale de Boca Raton, en Floride, où il vient s atteler à son prochain roman.
Au gré des souvenirs de sa jeunesse, Marcus revient sur la vie et le destin des Goldman-de-Baltimore et la fascination qu il éprouva jadis pour cette famille de l Amérique huppée, entre les vacances à Miami, la maison de vacances dans les Hamptons et les frasques dans les écoles privées. Mais les années passent et le vernis des Baltimore s effrite à mesure que le Drame se profile. Jusqu au jour où tout bascule. Et cette question qui hante Marcus depuis : qu est-il vraiment arrivé aux Goldman-de-Baltimore ?

J'avais beaucoup aimé la vérité sur l'affaire Harry Québert et je me suis régalée avec ce nouveau roman.

Repost 0
Published by Noëlle - dans Lectures
commenter cet article
23 février 2016 2 23 /02 /février /2016 00:00

On peut être amies et collègues, même quand on travaille dans un grand magazine de mode... Roxanne, Maggie et Candice ont une tradition: une fois par mois, c'est cocktails et gossips au Manhattan Bar. Aujourd'hui Maggie fête son départ en congé maternité... Mais Roxanne ne pense qu'à son mystérieux amant marié et Candice ne trouve rien de mieux que d'inviter la serveuse à partager leur table. Sans réaliser que cette dernière est loin d'être une inconnue bien intentionnée...
Le cocktail club résistera-t-il à la trahison?

Cocktail club

Une lecture plaisante et légère. Pas de la grande littérature mais un moment de détente.

Repost 0
Published by Noëlle - dans Lectures
commenter cet article
16 février 2016 2 16 /02 /février /2016 00:00
La couleur du lait

1831. Mary, une jeune fille de 15 ans mène une vie de misère dans la campagne anglaise du Dorset. Elle raconte comme sa vie a basculé un été lorsque son père l'a envoyée travailler chez le pasteur du village pour servir et tenir compagnie à sa femme malade.

 

Un petit livre qu'on n'a pas envie de lâcher même si il peut paraître déroutant aux premières pages. Un final surprenant.

Repost 0
Published by Noëlle - dans Lectures
commenter cet article
9 février 2016 2 09 /02 /février /2016 00:00
Pas pleurer

Ce soir là, l'auteure écoute sa mère remuer les cendres de sa jeunesse perdue, de retour à l'été 1936 , en Espagne.

Dans ce livre ce croisent les témoignages de la mère (parlant fragnol par moments, mélange de français et d'espagnol) et ceux de Georges Bernanos, face à la barbarie de la guerre civile aussi bien dans un camp que dans l'autre.

 

Un très beau livre que j'ai pris plaisir à lire.

Repost 0
Published by Noëlle - dans Lectures
commenter cet article