Bienvenue

Ce blog a été crée pour vous faire partager mes passions et mes coups de coeur. J'espère que vous prendrez plaisir à vous y promener et merci à toutes celles (et ceux) qui y participent par leurs ouvrages.

Recherche

bonne balade!

Pour vos achats

 

http://i45.servimg.com/u/f45/11/25/98/12/43631810.jpg

 

 

Rubriques

29 mai 2017 1 29 /05 /mai /2017 23:00
Une journée particulière

Le 29 février ne revient que tous les quatre ans, il s'agit du jour de la naissance de Thaïs - la petite fille d'Anne-Dauphine Julliand -, atteinte d'une maladie génétique orpheline. Thaïs a vécu trois ans trois quarts : une courte mais belle vie. Lorsque le 29 février réapparaît sur le calendrier, Anne-Dauphine s'offre une parenthèse, sans travail ni obligations, pour vivre pleinement cette journée particulière. Le passé se mêle alors au présent. Chaque geste, chaque parole prend une couleur unique, évoque un souvenir enfoui, suscite le rire ou les larmes. Anne-Dauphine Julliand aime à penser qu'il est possible de gravir des montagnes en talons hauts. Elle a le talent de croquer les émotions de tous les jours. Elle nous raconte sa vie, Loïc, ses fils, Gaspard et Arthur, mais aussi Azylis, son autre princesse, malade, elle aussi.

 

Une leçon de bonheur et une merveilleuse histoire d'amour.

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
j'avais lu son premier roman... il faudra que je vois si celui ci est à la bibliothèque.
Répondre
F
Oh la la...je ne sais pas si je pourrais lire ce livre...
Répondre
C
Je note les 2 mais je ne sais pas si j'aurais le courage de les lire... Trop de tristesse...
Biz
Répondre
B
Merci pour ce résumé..j'en ai déjà les larmes aux yeux..
bonne journée
Répondre
M
CC... Je les ai tous les 2 !!!
Belle semaine de lecture, BISOUS
Répondre
F
Merci à toi pour les conseils lecture du jour. Bon mardi. Bisous.
Répondre
M
superbe livre, le premier "deux petits pas sur le sable mouillé " est aussi remarquable, à lire absolument.
Répondre
C
J'ai lu les deux livres de Anne-Dauphine Julliand (un mouchoir à la main ...) et j'ai vu son film aussi "Et les mistrals gagnants" ... quelle leçon de courage ! Quant on sait que sa deuxième princesse est décédée à la sortie de son film, alors qu'elle en assurait la promotion ... Chapeau bas Madame Julliand !
Répondre
E
Celui ci je l'ai lu. Quelle leçon de courage!
Répondre
N
Oh oui!!!